Le texte du lecteur - colloque international
   
  Colloque "Le texte du lecteur"
  TROUVE
 

Le texte de lecture comme texte du lecteur

 

Si la question du texte du lecteur ne se pose véritablement qu’en régime littéraire (point de départ de la communication), le corrélat d’un texte second s’impose pour penser la façon dont le lecteur s’approprie le texte d’écrivain. Il apparaît comme une radicalisation des théories de la lecture  et notamment de la lecture littéraire, dont le concept de jeu ne saurait rendre un compte satisfaisant dès lors qu’elle entretient l’illusion d’un jeu purement mental avec le langage de l’autre. Cela étant, la performance verbale par laquelle le lecteur rend tangible le littéraire peut se décliner sous différentes formes dont on aimerait esquisser une typologie, en relation avec des situations sociales ou institutionnelles. De l’approche partielle ou partiale qui caractérise la conversation ou la critique à l’approche universitaire (commentaire, lecture littéraire), se dessine un rapport de plus en plus intime et réfléchi avec le texte d’écrivain, rendu à son statut d’œuvre. Si l’écrivain, lui-même grand lecteur, apparaît à la pointe de cette attention croissante au littéraire, la perspective change avec lui, ses textes de lecteur n’étant plus que prétextes. Contre un brouillage des genres hérité des avant-gardes du vingtième  siècle, brouillage érigé en théorie générale de l’écriture lecture, on aimerait montrer la fécondité d’une approche distincte en la reliant à une théorie double de la fiction et à une critique de certains usages de la notion d’énoncé fantôme.

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=