Le texte du lecteur - colloque international
   
  Colloque "Le texte du lecteur"
  SORIN & LEBRUN Monique
 

Classiques pour la jeunesse et mémoire(s) de lecture

 

Si les classiques pour la jeunesse allient la qualité littéraire, la longévité et une préoccupation pour les valeurs éducatives, s’ils sont remarquables par leur universalité, interpellent-ils encore les enseignants? Dans quelle mesure, ceux-ci sont-ils encore motivés à faire découvrir à leurs élèves ces œuvres susceptibles d’interroger personnellement chaque lecteur. Comme le fait observer I. Calvino (1984, p. 105) :

« Toute relecture d’un classique est une découverte, comme la première lecture. […] Les classiques sont des livres qui, quand ils nous parviennent, portent en eux la trace des lectures qui ont précédé la nôtre et traînent derrière eux la trace qu’ils ont laissée dans la ou les cultures qu’ils ont traversées ». 

Soucieuses de vérifier l’impact de ce type d’œuvre chez des enseignants en exercice ou en formation et d’analyser leurs activités multiformes de lecteurs permettant l’émergence de leur interprétation, nous leur avons fait lire/relire des classiques pour la jeunesse en leur demandant, dans un premier temps, d’annoter leur exemplaire (surprise, questionnement, souvenir, réaction, etc.). Dans un deuxième temps, ils ont eu à prendre une distanciation critique en commentant, expliquant ou justifiant par écrit leurs annotations. Enfin, sous forme de table ronde, il y a eu échange sur cette mise à distance de l’œuvre et sur la place à accorder aux classiques pour la jeunesse à la fois en classe et dans le développement d’une didactique de la lecture littéraire.

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=