Le texte du lecteur - colloque international
   
  Colloque "Le texte du lecteur"
  CANVAT
 

L’imparfait du subjectif, ou le lecteur ravi

 

De toutes les instances de lecture dégagées par Michel Picard et Vincent Jouve, celle du « lu » est paradoxalement la moins bien connue, alors qu’elle joue un rôle fondamental dans l’activité de lecture.

 

Dans cet exposé à orientation heuristique, je voudrais tenter de répondre aux questions suivantes :

  • comment savoir ce qui se passe et se parle d’inconscient dans la lecture ?
  • comment écouter ce qui ne se lit pas d’abord ?
  • quels sont les éclairages de la psychanalyse, dans ses formes anciennes (de Freud à Lacan) et plus récentes (Leclaire, Green, Anzieu, Assoun, Bayard, Glaudes …), et de la textanalyse (Bellemin-Noël …) ?
  • comment conduire l’apprenti lecteur à appréhender ce qui se passe en lui pendant sa propre lecture (pourquoi ce texte me (dé)plaît-il ?), en évitant soigneusement de l’« encombrer » ou de lui faire passer simplement un bon moment (ce qui est parfois pire qu’un mauvais) ?
  • comment conjuguer (alterner/confondre) réaction affective (« subjective ») et construction interprétative (« objective ») ?
  • comment construire un bagage minimal de connaissances sur la psychanalyse mobilisables par le lecteur (« l’analisant ») ?
  • comment amener à (d)écrire sans gêne, inquiétude ou inhibition les raisons d’un retentissement intérieur dans un texte destiné (peut-être) à une lecture collective ?
  •  …
 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=