Le texte du lecteur - colloque international
   
  Colloque "Le texte du lecteur"
  AGREBI
 

Protocole de lecture, expérience de lecteur dans L’Oubli de Claude Mauriac

 

Claude Mauriac présente L’Oubli comme « un roman policier intellectuel ». Il engage dans cette œuvre une réflexion sur la lecture romanesque en esquissant le profil d’un lecteur modèle capable d’optimiser le processus interprétatif. Par le biais d’un personnage romancier, Claude Mauriac explicite ses choix esthétiques. Le personnage en question fait part de son opinion d’écrivain puis résume son projet romanesque :

Je n’aime pas, dans certains romans d’aujourd’hui, l’indétermination ménagée à dessein par l’auteur, qui accepte, à l’avance, toutes les analyses[…] Je procéderai de telle sorte qu’il y aura une explication et une seule pour chaque point mystérieux, que n’importe quel lecteur un peu intelligent et attentif sera capable de résoudre s’il me lit avec soin et tient compte des indications que je donne.

 

En effet, L’Oubli propose au lecteur un itinéraire interprétatif fléché et balisé. La lecture du roman s’apparente à une enquête policière, à une investigation interprétative particulièrement contraignante. Lors de la parution du roman, François Mauriac, exprimait d’ailleurs ses doutes quant aux choix esthétiques de l’œuvre de son fils:

-          C’est une très jolie fête que tu te donnes. Il reste à savoir dans quelle mesure tes lecteurs pourront y participer.

Ces propos ironiques invitent à une réflexion sur les conditions et les modalités de lecture préfigurant le processus interprétatif. La communication se focalisera sur l’expérience menée par le lecteur réel de L’Oubli. Elle analysera les différentes contraintes que le texte romanesque impose et s’appliquera à décrire les éventuelles réactions et attitudes du lecteur ( ennui, malaise, attrait, plaisir, jubilation).

 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=